charles baudelaire

  • The selected file /var/www/vhosts/ablemuse.com/httpdocs/files/tmp/fileTQYSmx could not be copied.
  • Unable to load site map. Make sure that there is an xmlsitemap directory in your files directory and that it is writable by Drupal.
  • The selected file /var/www/vhosts/ablemuse.com/httpdocs/files/tmp/fileN5wFoI could not be copied.
  • Unable to load site map. Make sure that there is an xmlsitemap directory in your files directory and that it is writable by Drupal.
  • The selected file /var/www/vhosts/ablemuse.com/httpdocs/files/tmp/fileL2U1v2 could not be copied.
  • Unable to load site map. Make sure that there is an xmlsitemap directory in your files directory and that it is writable by Drupal.
  • The selected file /var/www/vhosts/ablemuse.com/httpdocs/files/tmp/file7ZADus could not be copied.
  • Unable to load site map. Make sure that there is an xmlsitemap directory in your files directory and that it is writable by Drupal.

The Enemy

english translation

The Enemy

original French poem

L’Ennemi

Ma jeunesse ne fut qu’un ténébreux orage,
Traversé ça et là par de brillants soleils ;
Le tonnerre et la pluie ont fait un tel ravage,
Qu’il reste en mon jardin bien peu de fruits vermeils.

Voilà que j’ai touché l’automne des idées,
Et qu’il faut employer la pelle et les râteaux
Pour rassembler à neuf les terres inondées,
Où l’eau creuse des trous grands comme des tombeaux.

Et qui sait si les fleurs nouvelles que je rêve
Trouveront dans ce sol lavé comme une grève
Le mystique aliment qui ferait leur vigueur ?

—Ô douleur ! ô douleur ! Le Temps mange la vie,
Et l’obscur Ennemi qui nous ronge le cœur
Du sang que nous perdons croît et se fortifie !

 

Ryan Wilson

Ryan Wilson is the editor of Literary Matters and the author of The Stranger World (Measure Press, 2017), winner of the Donald Justice Prize. Recent work has appeared or will appear in Birmingham Poetry Review, Five Points, the Hopkins Review, the New Criterion, the Sewanee Review, the Yale Review, and The Best American Poetry 2018. He teaches at the Catholic University of America, and he lives with his wife north of Baltimore.

 

 

Charles Baudelaire

Charles Baudelaire (1821 – 1897) holds the most wide-ranging influence of the French Symbolist poets. A respected reviewer and critic whose translations of Edgar Allan Poe were much admired in his time, he died young, at only forty-six, but left behind a legacy of work at the center of which stands his masterpiece, the poems of Les Fleurs du mal, first published in 1857 to shock and acclaim.

 

Exotic Perfume

english translation

Exotic Perfume

original French poem

Parfum Exotique

Quand, les deux yeux fermés, en un soir chaud d’automne,
Je respire l’odeur de ton sein chaleureux,
Je vois se dérouler des rivages heureux
Qu’éblouissent les feux d’un soleil monotone;

Un île paresseuse où la nature donne
Des arbres singuliers et des fruits savoureux;
Des hommes dont le corps est mince et vigoureux,
Et des femmes dont l’œil par sa franchise étonne.

Guidé par ton odeur vers de charmants climats,
Je vois un port rempli de voiles et de mâts
Encore tout fatigués par la vague marine,

Pendant que le parfum de verts tamariniers,
Qui circule dans l’air et m’enfle la narine,
Se mêle dans mon âme au chant des mariniers.

 

Ryan Wilson

Ryan Wilson holds graduate degrees from The Johns Hopkins University and Boston University. Recent work has appeared, or is forthcoming, in a number of magazines, including 32 Poems, First Things, The Hopkins Review, Iron Horse Literary Review, Measure, River Styx, and Sewanee Theological Review, among others. Currently living with his wife in Baltimore, he is a doctoral candidate at The Catholic University of America.

 

 

Winter Bell

english translation

Winter Bell

original French poem

La Cloche fêlée

La Cloche fêlée

II est amer et doux, pendant les nuits d'hiver,
D'écouter, prèsdu feu qui palpite et qui fume,
Les souvenirs lointains lentement s'élever
Au bruit des carillons qui chantent dans la brume.

Bienheureuse la cloche au gosier vigoureux
Qui, malgré sa vieillesse, alerte et bien portante,
Jette fidèlement son cri religieux,
Ainsi qu'un vieux soldat qui veille sous la tente!

Moi, mon âme est fêlée, et lorsqu'en ses ennuis?
Elle veut de ses chants peupler l'air froid des nuits,?
II arrive souvent que sa voix affaiblie

Semble le râle épais d'un blessé qu'on oublie?
Au bord d'un lac de sang, sous un grand tas de morts?
Et qui meurt, sans bouger, dans d'immenses efforts.

 

Don Juan in Hell

english translation

Don Juan in Hell

original French poem

Don Juan aux enfers

Quand Don Juan descendit vers l'onde souterraine
Et lorsqu’il eut donné son obole à Charon,
Un sombre mendiant, l'oeil fier comme Antisthène,
D’un bras vengeur et fort saisit chaque aviron.

Montrant leurs seins pendants et leurs robes ouvertes,
Des femmes se tordaient sous le noir firmament,
Et, comme un grand troupeau de victimes offertes,
De rrière lui traînaient un long mugissement.

Sganarelle en riant lui réclamait ses gages,
Tandis que Don Luis avec un doigt tremblant
Montrait à tous les morts errant sur les rivages
Le fils audacieux qui railla son front blanc.

Frissonnant sous son deuil, la chaste et maigre Elvire,
Pr ès de l'époux perfide et qui fut son amant,
Semblait lui réclamer un suprême sourire
Où brillât la douceur de son premier serment.

Tout droit dans son armure, un grand homme de pierre
Se tenait à la barre et coupait le flot noir;
Mais le calme héros, courbé sur sa rapière,
Regardait Regardait le sillage et ne daignait rien voir.

 

The Dispossessed

english translation

The Dispossessed

original French poem

La Vie antérieure

J'ai longtemps habité sous de vastes portiques
Que les soleils marins teignaient de mille feux,
Et que leurs grands piliers, droits et majestueux,
Rendaient pareils, le soir, aux grottes basaltiques.

Les houles, en roulant les images des cieux,
Mêlaient d'une façon solennelle et mystique?
Les tout-puissants accords de leur riche musique
Aux couleurs du couchant reflété par mes yeux.

C'est là que j'ai vécu dans les voluptés calmes,
Au milieu de l'azur, des vagues, des splendeurs
Et des esclaves nus, tout imprégnés d'odeurs,

Qui me rafraîchissaient le front avec des palmes,
Et dont l'unique soin était d'approfondir
Le secret douloureux qui me faisait languir.

 

Charles Baudelaire

Charles Baudelaire (1821 – 1897) holds the most wide-ranging influence of the French Symbolist poets. A respected reviewer and critic whose translations of Edgar Allan Poe were much admired in his time, he died young, at only forty-six, but left behind a legacy of work at the center of which stands his masterpiece, the poems of Les Fleurs du mal, first published in 1857 to shock and acclaim.

 

Syndicate content