ned balbo

Winter Bell

english translation

Winter Bell

original French poem

La Cloche fêlée

La Cloche fêlée

II est amer et doux, pendant les nuits d'hiver,
D'écouter, prèsdu feu qui palpite et qui fume,
Les souvenirs lointains lentement s'élever
Au bruit des carillons qui chantent dans la brume.

Bienheureuse la cloche au gosier vigoureux
Qui, malgré sa vieillesse, alerte et bien portante,
Jette fidèlement son cri religieux,
Ainsi qu'un vieux soldat qui veille sous la tente!

Moi, mon âme est fêlée, et lorsqu'en ses ennuis?
Elle veut de ses chants peupler l'air froid des nuits,?
II arrive souvent que sa voix affaiblie

Semble le râle épais d'un blessé qu'on oublie?
Au bord d'un lac de sang, sous un grand tas de morts?
Et qui meurt, sans bouger, dans d'immenses efforts.

 

Don Juan in Hell

english translation

Don Juan in Hell

original French poem

Don Juan aux enfers

Quand Don Juan descendit vers l'onde souterraine
Et lorsqu’il eut donné son obole à Charon,
Un sombre mendiant, l'oeil fier comme Antisthène,
D’un bras vengeur et fort saisit chaque aviron.

Montrant leurs seins pendants et leurs robes ouvertes,
Des femmes se tordaient sous le noir firmament,
Et, comme un grand troupeau de victimes offertes,
De rrière lui traînaient un long mugissement.

Sganarelle en riant lui réclamait ses gages,
Tandis que Don Luis avec un doigt tremblant
Montrait à tous les morts errant sur les rivages
Le fils audacieux qui railla son front blanc.

Frissonnant sous son deuil, la chaste et maigre Elvire,
Pr ès de l'époux perfide et qui fut son amant,
Semblait lui réclamer un suprême sourire
Où brillât la douceur de son premier serment.

Tout droit dans son armure, un grand homme de pierre
Se tenait à la barre et coupait le flot noir;
Mais le calme héros, courbé sur sa rapière,
Regardait Regardait le sillage et ne daignait rien voir.

 

The Dispossessed

english translation

The Dispossessed

original French poem

La Vie antérieure

J'ai longtemps habité sous de vastes portiques
Que les soleils marins teignaient de mille feux,
Et que leurs grands piliers, droits et majestueux,
Rendaient pareils, le soir, aux grottes basaltiques.

Les houles, en roulant les images des cieux,
Mêlaient d'une façon solennelle et mystique?
Les tout-puissants accords de leur riche musique
Aux couleurs du couchant reflété par mes yeux.

C'est là que j'ai vécu dans les voluptés calmes,
Au milieu de l'azur, des vagues, des splendeurs
Et des esclaves nus, tout imprégnés d'odeurs,

Qui me rafraîchissaient le front avec des palmes,
Et dont l'unique soin était d'approfondir
Le secret douloureux qui me faisait languir.

 

Charles Baudelaire

Charles Baudelaire (1821 – 1897) holds the most wide-ranging influence of the French Symbolist poets. A respected reviewer and critic whose translations of Edgar Allan Poe were much admired in his time, he died young, at only forty-six, but left behind a legacy of work at the center of which stands his masterpiece, the poems of Les Fleurs du mal, first published in 1857 to shock and acclaim.

 

Ned Balbo

Ned Balbo’s latest book, The Trials of Edgar Poe and Other Poems, was awarded the 2010 Donald Justice Prize and the 2012 Poets’ Prize. Lives of the Sleepers received the Ernest Sandeen Prize and a ForeWord Book of the Year Gold Medal; Galileo’s Banquet shared the Towson University Prize.

 

Able Muse, Poetry, Prose & Art - Print Edition - Summer 2012

SUBSCRIPTIONS
  S U B S C R I B E
[x]

SUBSCRIPTIONS - Print Edition, etc.:


JOIN US - Facebook, MySpace, Twitter:

Join Able Muse / Eratosphere group on FacebookJoin Able Muse / Eratosphere group on MySpaceFollow Able Muse / Eratosphere on Twitter
 

ABLE MUSE NEWSLETTER SIGNUP:

Receive updates on Able Muse events, releases, contests and more --
Sign up now!

Name:

Email address:

Also Available:

Eratosphere Workshop -
register

Able Muse RSS Feeds -
subscribe to Able Muse RSS Feeds subscribe